Mairie de La Roque d'Anthéron

Nos sites culturels 

Un captivant patrimoine naturel et culturel

Entourée des montagnes bleutées du Luberon au pied duquel coule la Durance, et de sa forêt méditerranéenne, la Roque d'Anthéron jouit d'une situation d'exception : un village provençal au coeur d'un site naturel superbe, à 25 kilomètres d'Aix-en-Provence.
Son histoire fut parfois mouvementée, ses terres et ses roches en portent les empreintes. Ses monuments historiques, dont la célèbre abbaye de Silvacane, vous invitent au coeur de cette Histoire.


Découvrez le CV de La Roque d'Anthéron - > ici

Facebook Twitter Google Plus

Un peu d'Histoire...

L'empreinte des Vaudois

C'est à Lyon au XIIe siècle que débute l'épopée vaudoise. Un riche marchand lyonnais, Pierre Valdo distribue ses biens aux pauvres et part sur les chemins pour prêcher le retour à l’Évangile, le travail et le refus de toute hiérarchie. Des disciples le suivent dans le Midi, les Alpes, en Italie, en Catalogne et en Europe centrale. Le Valdéisme est né.
Rejetés par le pouvoir féodal et l’Église, ils deviennent une communauté éclatée. A la fin du XVe siècle, ils sont rejoints dans le Luberon par des Piémontais et des Dauphinois qui fuient les persécutions et le changement d'économie. Ils se rattachent à la Réforme en 1532. Ils furent parmi les premiers à repeupler le village de La Roque d'Anthéron.
Les premiers actes d'habitation signés par les seigneurs de Forbin avec 70 familles vaudoises datent de 1514...

>>Téléchargez la brochure "La Roque d'Anthéron, village vaudois"
 

Se renseigner auprès de l’Office Municipal du tourisme : 04 42 50 70 74 - courriel
 
Facebook Twitter Google Plus

A voir également...

 

La chapelle Sainte Anne de Goiron
Cette chapelle romane en forme de croix latine, bâtie au XIe siècle par les précurseurs des moines de Silvacane, domine le village depuis le plateau de Manivert. Les "Hermitants" l'édifièrent sur un ancien lieu de culte païen, avec les roches du plateau.

Ce site fut par la suite un haut-lieu de la Résistance.
Un monument y perpétue leur souvenir. Vous pouvez consulter ici >> le site d'Eric ROCHE, et son ouvrage en téléchargement retraçant les événements du printemps 1944 au Maquis de Sainte Anne .

Le château de Florans (XVIème siècle et Renaissance) :
Le château abrite un centre médical et ne se visite pas. En revanche, chaque année, pendant quatre belles semaines, artistes, festivaliers du monde entier et amoureux de piano peuvent découvrir son parc qui abrite 365 platanes majestueux embrassant une rangée de sequoias géants.
C'est dans cette cathédrale de verdure que se déroule le célèbre Festival International de Piano.

Le Mémorial vaudois et huguenot
Situé au cœur du vieux village, le mémorial retrace l'histoire des Vaudois de La Roque.
> Renseignements auprès de l'Office municipal de tourisme au 04 42 50 70 74.

Flâner dans le village et ses alentours...
Pour découvrir le plus long des apiés de Provence, admirer le "Poilu", monument aux morts authentique œuvre d'art réalisée par le sculpteur Henri de Groux, ou pour découvrir le vieux village et ses maisons vaudoises...

Envie de balades ?
>> Brochure "Les châteaux"
>> Brochure "Au fil de l'eau"
>> Brochure "La Roque vaudoise "

Facebook Twitter Google Plus

L'Abbaye de Silvacane

Joyau de l'art cistercien

Qu’on se le dise : l’abbaye de Silvacane est une visite à ne pas manquer en Provence. Située sur la commune de La Roque-d’Anthéron, entre Luberon et chaîne des Cotes, sur la rive gauche de la Durance, sa fondation remonte au douzième siècle. Architecturalement, elle présente un art dépouillé, empreint de spiritualité cistercienne : l’abbatiale est bâtie selon un plan traditionnel, les voûtes sont en berceau brisé, quant au décor sculpté, il est réduit aux volumes soulignés par la pierre elle-même et au thème de la feuille d’eau qui orne les chapiteaux.

L’abbaye, classée monument historique, est ouverte au public toute l’année.
Des expositions d’artistes contemporains, des conférences, des journées thématiques mais également des concerts, profitant de l’acoustique incomparable des lieux, redonnent vie à cet édifice incontournable de l’art cistercien.


A voir ici, un reportage de 18 minutes diffusé sur TF1 : > zoom sur les abbayes cisterciennes.
La partie concernant l’abbaye de Silvacane se trouve entre 2.25 et 3.40 sur la barre de progression.

 

Ouverture :
Saison estivale : Du 1er juin au 30 septembre : tous les jours de 10h à 18h
Hors saison : Du 01 octobre au 31 mars : tous les jours sauf lundi de 10h à 13h et de 14h à 17h
Du 1er avril au 31 mai : tous les jours sauf le lundi de 10h à 13h00 et de 14h00 à 17h30



Plus d'informations directement > sur le site de l'abbaye
Facebook Twitter Google Plus

Visiter nos autres monuments

Témoins de 6 siècles d'histoire...

L'Eglise Saint Louis
Si le Saint patron de La Roque d'Anthéron est le Roi Saint Louis, l’église porte le nom de Notre Dame de l’Annonciation. L'église est composée de deux chapelles, réunies par une nef centrale en 1742 par Melchior de Forbin.
La première chapelle est celle des colons venus s’implanter au XVIe siècle, la seconde, la chapelle du Saint Esprit, renfermait la sépulture d’Annibal de Forbin, tué en combat sur les remparts d’Aix-en-Provence. Dévoilée aux Rocassiers en juillet 1897, l’église est l’œuvre de l’abbé Cazin. De style baroque, elle bénéficie d’une acoustique exceptionnelle.

Le Temple
Ce sont les seigneurs de Forbin qui signent en 1513 le premier acte d’habitation de la Roque d’Anthéron, l’un des rares villages vaudois de la rive gauche de la Durance. Issus de la communauté chrétienne du XIIe siècle, longtemps persécutée et éclatée au fil du temps entre les Alpes, l’Italie du Sud et le Luberon, les Vaudois occuperont le quartier de Silvacane et le culte sera célébré secrètement dans le vallon de la Baume (encore visible).
Le premier temple construit au village date de 1560. Melchior de Forbin le fera murer. Aujourd’hui encore, personne ne sait où il se trouvait.
L’actuel temple du village date de 1825 et se trouve dans le vieux quartier vaudois, rue du Temple.
Son baptistère et la table de communion sont en pierre de Carrare (Italie). Ils proviennent du socle d'une statue de Louis XIV jetée par les révolutionnaires marseillais dans le cimetière protestant.
L'orgue provient de la maison Walcker, dont la famille représente une dynastie allemande de facteurs d’orgue célèbre depuis le XVIIIe siècle. Il fut offert par Adolphe Gaïffe - éminent personnage contemporain et ami de Victor Hugo - à l’Eglise protestante d’Oron (Suisse) en 1877 pour célébrer la naissance de sa fille. Après un séjour dans l'école protestante de Marseille, il est généreusement offert à la commune de La Roque d’Anthéron par le conseil presbytéral de l'ERF Marseille Grignan.


ENVIE DE BALADES ?
>> Brochure "Les châteaux"
>> Brochure "Au fil de l'eau"
>> Brochure "La Roque vaudoise "

Facebook Twitter Google Plus
Retour haut de page ▲
© Mairie de La Roque d'Anthéron - 2 avenue de l'Europe Unie 13640 La Roque D'Anthéron - +33 (0)4 42 95 70 70
  TÉLÉCHARGEMENTS     PLAN DU SITE     CONTACTS     RETOUR ACCUEIL  
Facebook Twitter Google Plus